Abbaye cistercienne de villelongue

Histoire de Abbaye de Villelongue

La Fondation

baillonneVenus du monastère de Bonnefont en Comminges, une douzaine de moines s’intallent en 1149 à Compagnes, au nord-ouest de Saissac. Cette petite communauté s’élargit et reçoit des biens au pied de la Montagne Noire, autour du hameau de Saint Jean de Villelongue.

Les moines décident alors de se transférer à Villelongue dans la vallée de la Vernassonne où les conditions naturelles sont plus favorables. La construction en pierres de l’Abbaye Cistercienne Sainte Marie de Villelongue commence en 1170.

Puissance et déclin : 800 ans d'histoire mouvementée

centralQuatre abbés participèrent à la croisade des Albigeois menée par Simon de Montfort. L’Abbaye de Villelongue se vit attribuer en récompense la moitié des dîmes de Saint Martin le Vieil, le château, puis tout le village. Le Roi Saint Louis intervint à plusieurs reprises en faveur de l’abbaye.

L’Abbaye de Villelongue devient alors une abbaye puissante et riche. Sa construction est terminée vers la fin du XIIème siècle.

L’enrichissement de l’abbaye et le désir de nouveaux décors amènent à une deuxième période de construction de l’abbaye aux XIIIème et XIVème siècles :

chapitaux du cloitreL’Abbatiale est rehaussée de croisées d’ogives, une magnifique rosace et de grandes fenêtres gothiques viennent éclairer le transept.

Dans le cloître et dans l’abbatiale, sont mis en place de nouveaux chapiteaux et culots ornés de sculptures typiques de ce que l’on appelle le « gothique méridional languedocien » des XIIIème et XIVème siècles, dérogeant ainsi à la règle d’austérité voulue par Saint Bernard.

L’abbaye de Villelongue est l’une des rares abbayes cisterciennes à posséder un décor aussi riche.

Mais les difficultés surgissent avec les ravages de la Peste Noire, les guerres de religions et, en dernier lieu, le système de la Commende. Un long déclin commence : domaine mal géré, finances en perte, spirituel négligé. Quand arrive la Révolution, il ne reste que trois moines dans une abbaye ruinée que les révolutionnaires ne saccageront pas, la négligence et le manque d’entretien ayant déjà fait leur œuvre.
L’abbaye et toutes ses terres sont dispersées et vendues comme Bien National en 1791.

Aujourd'hui

atlante1916 - classement de l’abbaye par les Monuments Historiques ;

1963 - le Docteur André ELOFFE, dont la famille vit toujours dans les lieux acquiert l’abbaye et entame les premiers travaux de sauvegarde.

1985 - la famille participe à la fondation de l’Association des Amis de l’Abbaye de Villelongue, dont les buts, sont de faire connaitre l’abbaye et de participer à sa restauration.

« Longtemps résolument close, Villelongue s’est ainsi tournée vers l’extérieur et a entrepris la sauvegarde de ses richesses, tout en parvenant à garder son caractère intimiste. C’est l’un de ses principaux charmes. »

 
 
soutiens de l'abbaye Région Languedoc-Roussillon Conseil Général de l'Aude Pays Cathare VMF DRAC Accueil | Infos pratiques | Histoire | Visite | Jardins | Association des amis de l'Abbaye | Travaux 1965-2013 | Concerts | Nocturnes | Fête de la courge | Chambres d'hôtes | Réceptions | Liens - www.abbaye-de-villelongue.fr copyright 2011 | Infos légales - Création de site internet : Résonance Communication